restauration meubles oise - ebenisterie d'art Oise -  restauration meubles Senlis -  ebenisterie d'art Senlis - restauration meubles Paris - ebenisterie d'art Paris - restauration  - meubles Chantilly -  ebenisterie d'art Chantilly - restauration meubles Hauts-de-France - ebenisterie d'art Hauts-de-France -  restauration meubles Seine et Marne -ebenisterie d'art Seine et Marne - restauration meubles val d'Oise -  ebenisterie Val d'Oise -restauration meubles Pierrefonds - ébénisterie d'art Pierrefonds - restauration meubles Reims - ebenisterie d'art Reims - restauration meubles Marne - ebenisterie d'art Marne -  restauration meubles Compiègne -  ebenisterie d'art Compiègne - restauration meubles Paris - ebenisterie d'art Paris -restauration meubles val-d'oise - ebenisterie d'art val d'oise - restauration meubles Lamorlaye - ébénisterie Lamorlaye - restauration meubles Gouvieux - ébénisterie d'art Gouvieux - restauration meubles Hauts-de-Seine - cannage rempaillage Oise - restauration meubles Tours - ébénisterie d'art Tours

Styles rencontrés sur le site d'ébénisterie d'art D.HERMAND, Paris, Oise, Hauts-de-France, Marne.

Le style louis XIII

Le style Louis XIII  couvrant la période de1610 à1661, continue la tradition de la Renaissance en s'inspirant de l'art antique gréco-romain, mais aussi de l'art baroque italien et flamand, qui se développe dans la même période, et donne au style Louis XIII un aspect lourd et souvent chargé.

Nouveaux meubles.

  • L'armoire : elle apparaît à cette époque et présente un décor en relief très prononcé souvent en pointe de diamant.
  • Le cabinet : meuble dont toute la façade comporte des tiroirs, comportant parfois un piètement à colonnettes torsadées. Les plus précieux sont plaqués d'ébène. Il sert essentiellement à conserver des objets précieux.
  • La technique du  placage : qui consiste à recouvrir des bâtis de bois indigènes non précieux par des épaisseurs d'environ 10 à 12 millimètres de bois exotique afin d'y sculpter des bas- reliefs (Cabinets recouverts d'ébène). Apparition de la technique dite d'ébénisterie dans la fabrication du meuble.

20150329 161210

Le style régence

Le style régence est la transition entre les styles Louis XIV et Louis XV (1674-1723). Dès 1700 le mobilier accuse une tendance à la légèreté et à l'élégance. Assouplissement des lignes et de l'aspect solennel du style Louis XIV. Aux marqueteries de cuivre, d'écaille et d'ébène, se substituent des placages de bois précieux comme le bois de rose, le bois de violette, le bois de satiné, le palissandre, l'amarante souvent disposés en frisage ou en marqueterie géométrique (comme le modèle ci-dessous).

Commode de Cressent

L'innovation consiste à la recherche de formes harmonieuses à la fois en plan et en élévation donnant ainsi la forme galbée. Les meubles de prix sont plaqués de bois précieux, les meubles en bois massif sont souvent décorés d'une fine ornementation sculptée (sièges)

Bronze sur la commode Cressent

L'ornementation en relief est obtenue par l'emploi de bronzes ciselés et dorés de grande qualité.

 

Le style LXV

La durée d'évolution de ce style est plus courte que celle du règne de Louis XV. Elle S'étend de 1723 à 1750 environ. C'est un style original influencé par le style baroque italien et les arts orientaux ( Importation  d'objets des Indes en France via la compagnie des Indes).

L'ornementation asymétrique inspirée des coquillages a fait désigner ce style sous le nom de style "rocaille".

Sculplxiv Le mobilier  conservant légèreté et élégance, est exécuté suivant des dessins créés avec beaucoup de fantaisie, s'éloignant ainsi d'une conception de construction simple et rationnelle, la commode LXV est en quelque sorte une "sculpture" sa forme est galbée, les pieds sont toujours en console, les traverses découpées en plan et en élévation.

Commode3

Les mêmes essences de  bois  : satiné, bois de rose, et de violette, palissandre et amarante sont employés sous forme de placage, frisés ou marquetés.

Commode LXV en bois de violette

L'ornementation de bronzes ciselés et dorés.

Un nouveau moyen de décoration est obtenu par l'application sur les bâtis des meubles, de panneaux de laque de Chine ou de Coromandel, importés.

  • La  découverte du vernis Martin permet l'imitation des laques et en facilite l'emploi.

Satcom

Le style transition

La courte période du style transition débute en 1760 sous le règne de Louis XV et s'achève en 1775 sous Louis XVI.

Les prémices du changement sont perceptibles dès le milieu des années 1750. Ce style éphémère naît de la lassitude pour l'extravagance de la rocaille, de l'aspiration au retour de l'ordre, et de l'engouement pour l'Antiquité romaine attisé par les fouilles d'Herculanum entreprises depuis 1738 et la récente découverte de Pompéi en 1748.

Commode gosselin3

 

Les artistes et les architectes français voyagent alors en Italie pour étudier les monuments anciens, les vestiges et les objets antiques retrouvés intacts près du Vésuve. La publication des multiples recueils qui décrivent les motifs et les ordres architecturaux gréco-romain, démocratise progressivement ce nouveau style appelé style à la grecque.

 

Ce retour au classicisme inspiré de l'Antiquité répond parfaitement au besoin de changement. La transition artistique se fera alors d'autant plus rapidement.

 

Style LXVI

Le milieu du XVIIIe siècle est une époque charnière. On découvre à nouveau l'art antique avec la mise au jour des vestiges  de Pompéi en 1748. Le style antique influença grandement le mobilier de style Louis XVI et en fut l'un des thèmes.

Commode demi-lune en cours de restauration

Demilune1

Le style Louis XVI commence aux environs de 1774, date du début du règne du roi et se termine aux alentours de 1785, peu avant la révolution.

20151130 082402 1

Le mobilier Louis XVI est en opposition au style Louis XV : il rejette les formes rocailles du style Louis XV et revient à la rigueur des formes géométriques inspirées, entre autres, par la découverte de vestiges de l'antiquité à Herculanum et Pompéi. La structure des meubles est remise en valeur avec les formes rectilignes. Les formes rigoureuses tels le rectangle, le carré, le rond et l'ovale sont empruntés à l'architecture néoclassique. Les pieds galbés subsistent encore dans la première période (style transition) mais sont remplacés par les pieds en gaine, de section carrée ou ronde.Cependant la rigidité du style est souvent assouplie par l'emploi des angles en pans coupé et des ressauts, des angles arrondis  convexes ou concaves.

Comauvers

Dans la deuxième période de ce style ont remarque l'apparition du placage de ronce d'acajou, qui remplace les riches panneaux de marqueterie, laissant ainsi entrevoir les prémices du style Directoire (1795-1799).

console LXVI

 

 

Guéridon LXVI en acajou restauré par l'atelier

Gueridon 1Gueridon

 

Le style Empire

Le style empire s'étend de 1804 à1830 sous les règnes de Napoléon 1er (1804-1815), Louis XVIII (1815-1824), Charles X (1824-1830).

Le nom de Restauration lui est donné dès 1815.

Belle console Empire en acajou et bronzes dorés

Console empire 1

Caractéristiques: Copie des oeuvres antiques gréco-romaines. Utilisation des éléments empruntés à l'art égyptien, à la suite de la campagne de Bonaparte en égypte en 1799.

Les principaux éléments de décoration sont : Palmettes, têtes et griffes de lion, attributs guerriers, cariatides engainées, étoiles, chapiteaux lotiformes.

Secrétaire empire

Les meubles Empire accusent le triomphe de la forme cubique, en ébénisterie on utilise beaucout d'acajou de cuba de fil ou flammé, l'ornementation des meubles se caractérise par l'application de bronzes, finement ciselés et dorés.

Fauteuil de bureau en acajou de Cuba

Le style NIII, Second Empire

Le style second empire s'étend de 1850 à 1890, l'évolution technique surpasse l'évolution sociale, le développement du machinisme est considérable. Aux forces motrices naturelles s'ajoutent celles de la vapeur et celle de l'électricité (dès 1822). Sous NIII les architectes s'orientent vers la construction métallique.

Secrétaire NIII

En ébénisterie on remédie aux inconvénients dus aux variations hygroscopiques du bois, en utilisant le procédé de "contre-placage".

les meubles, aux formes lourdes, sont éxécutés dans les styles : Renaissance, Louis XV et Louis XVI, avec souvent une surcharge d'ornementation.

Les bois aux teintes sombres dominent (bois teinté en noir imitant l'ébène).

Les sièges très confortables, sont écrasés par un décor de passsemeneterie ( Fauteuil crapaud).

Cartel

L'art nouveau

L'art nouveau s'est manifesté en réaction du goût marqué pour les meubles de l'époque romantique, copie des styles précédents et des meubles en bois noirs caractéristiques du style Second Empire.

Bel ensemble de Louis Mojorelle

Bureau de majorelle

L'art nouveau qui s'est étendu, de 1880 à 1910 a été désigné également , sous le nom de : Modern'Style ou style 1900.

Les meubles, compliqués dans leur structure, présentent fréquemment un aspect dissymétrique, comportent des tablettes à différents niveaux, des niches ouvertes ou fermées par des portes dans les chassis desquelles les panneaux sont, parfois, remplacés par des verres colorés.

20150430 134604

Le dessus des tables est, dans certains modèles, garni d'un ensemble de carrelages de céramique, ornés d'éléments linéaires courbes ou d'éléments floraux.

La sculpture est distribuée à profusion, traitée avec naturel.

Img 1272

L'art nouveau s'est imposé essentiellement par des lignes de courbes mouvementées, tourmentées, entrelacées, s'éloignant ainsi de la conception architecturale.

L'ornementation est empruntée au règne végétal : iris, gui, houx, marronier, chardons, etc, à cet univers végétal se mèlent également : insectes, oiseaux, figures humaines féminimes.

On utilise le noyer, le chêne, l'acajou.

Bibliotheque de majorelle

Date de dernière mise à jour : 18/04/2018

 IMPORTANT

L'atelier D.HERMAND est spécialisé dans la restauration des meubles anciens et l'ébénisterie d'art, par conséquent nous ne  faisons pas de "relooking"ni de réparations sur des meubles modernes. Merci de votre compréhension.